Mariage des mineures : couverture médiatique

Suite au débat national organisé courant-mars 2019, Madame Amina Byouz, la Présidente de l’association, a répondu aux questions des journalistes présents. Le plaidoyer s’est déroulé autour de la problématique des mariages précoces et forcés, considérés comme culturels et dont le nombre est encore en augmentation au Maroc.

Le premier article est écrit par la rédaction de Le Matin, et le 2ème par Libération :

  • https://lematin.ma/express/2019/mariage-mineures-plus-c/312639.html?fbclid=IwAR1MZ8z4grRsy-KTBzYn0dfPKn6VwIgdSAMzZpi_BtW3gqS2NArqHwdSEsw
  • https://www.libe.ma/Appel-a-davantage-de-mobilisation-pour-circonscrire-le-mariage-des-mineures_a107056.html?fbclid=IwAR3xGIQ2T6ojIU9bTCqyCYlpRZ0Lyu9QWrY7wpGVArbPdke8S0YCprvX3A

Depuis plusieurs années maintenant, Anaouat pour Femmes et Enfants luttent pour que les jeunes filles puissent être considérées et qu’elles puissent poursuivre leur activité scolaire afin de les préparer à un meilleur avenir que celui qui leur est promis à travers le mariage.

Bonne lecture!