Qui sommes nous ?

Association Anaouat pour Femme et Enfant

Un engagement permanent pour le soutien familial et l’intégration des femmes dans le développement global

Anaouat pour femme et enfant a été créée en 2010 au sein d’un projet pilote « la fiche d’évaluation par la communauté pour évaluer les services de base », en partenariat avec l’INDH et la banque mondiale.

Les vocations de notre association sont :
– Promouvoir l’éducation, la formation et le développement professionnel des femmes pour participer pleinement au développement local ;
– Promouvoir l’égalité et lutter contre toutes sortes de violences, grâce à des initiatives communautaires, le plaidoyer, la sensibilisation et à la mobilisation ;
– Donner aux femmes les moyens de participer pleinement à la vie politique et économique.
L’action de notre association s’adresse en général à la communauté au rural et en particulier
aux femmes et leurs enfants en situation précaire ainsi qu’aux jeunes filles discriminées dans
les régions marginalisées.

Activités principales liées à l’égalité des sexes et aux droits des femmes

Nos activités principales liées aux droits des femmes sont :
– l’intégration de celles-ci au développement durable ;
– le programme d’alphabétisation et post-alphabétisation ;
– la lutte contre la violence à l’égard des femmes en milieu rural ;
– la promotion de la participation des femmes à la vie politique.

Nos activités principales liées aux droits des enfants sont : 
– la lutte contre l’abandon scolaire ;

– le programme communication (cours de français)

-Ateliers de senisbilisation sur les thèmes (environnement, santé et hygiène, relations humaines)

Nous effectuons également des recherches-action sur plusieurs thématiques afin de favoriser le changement social en faveur des femmes et des enfants, et de leurs droits.

NOS RAISONS PRINCIPALES

NOUS LUTTONS TOUJOURS POUR DES CAUSES GRAVES ENVERS LES FEMMES ET LES ENFANTS. DES PROGRAMMES ET ACTIVITÉS SONT MISES EN PLACE A DESTINATION DES BÉNÉFICIAIRES

Contre le mariage des mineures

Chaque année, plus de 12 millions de filles sont mariées de force avant l’âge de 18 ans. Ces filles voient alors leur droit à l’enfance et à l’éducation volé, et leurs perspectives d’avenir et d’évolution limitées. Les mariages forcés et précoces maintiennent les jeunes filles dans des conditions de pauvreté et d’impuissance, de génération en génération. Nous nous efforçons d’agir sur tous les fronts pour lutter contre le mariage des mineures.

Contre l’abandon scolaire

La lutte contre l’abandon scolaire des enfants qui vivent au sein de familles en situation d’extrême pauvreté. Comment ? En mettant en place des cours de soutien scolaire, en distribuant des paniers alimentaires ou encore des vêtements. En bref, en menant toute action qui puisse permettre à un enfant et à sa famille de vivre dignement.

Alphabétisation

L’objectif principal du programme d’appui à la mise en oeuvre de la stratégie d’alphabétisation est de réduire le taux d’analphabétisme au Maroc, mais aussi d’accroître, de manière significative, les effets durables des formations et la préparation de l’avenir scolaire, professionnel ou économique des bénéficiaires des campagnes d’alphabétisation. D’ailleurs, les efforts du Maroc ont été reconnus puisque l’UNESCO a accordé au Maroc le prix Confucius pour la lutte contre l’analphabétisme.